en construction...

Publié le par Vincent Leduc

        

Située au bord du plateau du Chemin des Dames non loin de la Malmaison, entre les fermes des Bovettes et de la Royère (commune de Filain), la Chapelle Ste Berthe fut édifiée au 9ème siècle sur le domaine de Saint Martin appartenant aux Archevêques de Reims, auprès d’une source sacrée dont l’origine remonte probablement à l’époque celte.

 

Depuis le 9ème siècle, un pèlerinage suivi d’une fête avait lieu à la chapelle chaque lundi de Pâques.

 

En 1319, le domaine apparaît sous le nom de « La maison de l’Arbre St Martin », propriété de la Commanderie de Maupas, de l’Ordre des Hospitaliers. Il comprenait alors une ferme fortifiée, la chapelle (trois fois plus vaste que l’actuel bâtiment), 10 muids de terre arable, 9 arpents de pré, 15 arpents de vignes, un moulin et un bois.

En 1789, l’Ordre des Hospitaliers est dissous, leurs possessions vendues.

 

1814, la chapelle est brûlée et la ferme est pillée par les Cosaques durant la bataille de Napoléon sur le Chemin des Dames, lors de la Campagne de France.

 

Au milieu du 19ème siècle, la famille Leduc acquiert la ferme de la Royère et la ferme St Martin. La chapelle Ste Berthe est restaurée juste après la guerre de 1870.

 

Au début du 20ème siècle, Camille Leduc et son épouse Zénaïde Leduc née Binet (cousine du Cardinal Binet), sont inhumés dans la Chapelle Ste Berthe qui devint sépulture familiale.

 

De 1914 à 1917, la ligne de front passe devant la chapelle qui est du côté Allemand.

 

En 1917, année terrible du Chemin des Dames, la Chapelle Ste Berthe voit l’affreux échec de l’offensive d’avril, puis dans l’offensive qui conduit à la victoire d’octobre, elle devient l’enjeu de terribles combats au cours desquels les hommes des 283ème et 288ème Régiment d’Infanterie mourront pour libérer « l’éperon de Ste Berthe ».

 

La chapelle, les fermes, les villages sont entièrement détruits. En 4 ans, le Chemin des Dames, sur une zone de 20 kilomètres par 8, a été bombardé de 30 à 50 millions d’obus.

 

Paul Valery écrira : « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. » (La crise de l’esprit, 1919)

           

Après l’apocalypse, dans le capharnaüm des zones sinistrées et les années difficiles de la reconstruction, la plupart des familles des villages touchés partirent.

 

En 1927, accomplissant un acte de mémoire et d’histoire, la famille Leduc reconstruit la Chapelle Ste Berthe et rétablit le pèlerinage qui durera jusqu’en 1938.

 

Aujourd’hui la Chapelle Ste Berthe se détériore tranquillement dans la solitude et l’humidité.

 

2009, Association de Sauvegarde de la Chapelle Ste Berthe

 

Ce mois de novembre 2009, des acteurs locaux, des acteurs du Chemin des Dames et la famille Leduc, créent l’Association de Sauvegarde de la Chapelle Ste Berthe, avec plusieurs objectifs :

 

-       sauvegarder et valoriser la Chapelle et ses abords

-       restaurer le monument, aménager le site, entretenir

-       valoriser la chapelle par une restauration créative des vitraux et de la porte

-       rechercher, reconstituer le récit historique

-       ouvrir la chapelle et le site au public, animer

-       recréer l’événement annuel du lundi de Pâques sous forme festive

-       intégrer le site dans le jalonnement du Chemin des Dames

 

___________________________________________________________________________

 

SOUTENEZ-NOUS, REJOIGNEZ-NOUS

 
Vous souhaitez être informé sur les actions de l’association, les nouvelles et les événements,

vous pouvez apporter une contribution,

vous voulez devenir membre,

CONTACTEZ-NOUS !

 

 

Commenter cet article